LA VOLONTÉ DE DIEU

SERMON pour le 12ème dimanche après la Trinité

Traduction d’une méditation biblique éditée par le Révérendissime Jerry Levon OGLES,

Docteur en Théologie et Évêque Métropolite de l’Anglican Orthodox Church.

_

« Puis [Jésus] étant encore parti des frontières de Tyr et de Sidon, il vint à la mer de Galilée par le milieu du pays de la Décapole. Et on lui amena un sourd qui avait la parole empêchée, et on le pria de poser les mains sur lui. Et [Jésus] l'ayant tiré à part, hors de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles ; et ayant craché, lui toucha la langue. Puis regardant vers le ciel, il soupira, et lui dit : Ephphatha, c'est-à-dire, Ouvre-toi. Et aussitôt ses oreilles s'ouvrirent, et le lien de sa langue se délia, et il parla aisément. Et [Jésus] leur commanda de ne [le] dire à personne ; mais plus il le défendait, plus ils le publiaient. Et ils en étaient extrêmement étonnés, disant : Il a tout bien fait ; il fait ouïr les sourds, et parler les muets » (Marc 7.31-37).

.

Jésus a parcouru un sentier long et poussiéreux de Sidon et Tyr le long des côtes de la mer Méditerranée. Il traverse la Jordanie jusqu’à la côte de la Décapole et la mer de Galilée. L’Évangile de saint Matthieu décrit la même scène dans un récit parallèle :

« Et Jésus partant de là vint près de la mer de Galilée ; puis il monta sur une montagne, et s'assit là. Et plusieurs troupes de gens vinrent à lui, ayant avec eux des boiteux, des aveugles, des muets, des manchots, et plusieurs autres ; lesquels on mit aux pieds de Jésus, et il les guérit. De sorte que ces troupes s'étonnèrent de voir les muets parler, les manchots être sains, les boiteux marcher, et les aveugles voir ; et elles glorifièrent le Dieu d'Israël. » (Matthieu 15.29-31).

.

Étonnamment, les observateurs ont reconnu la puissance de Dieu qui travaille PAR Jésus, mais n’ont pas reconnu cette puissance DANS ni DE Jésus. « Et ils furent tous saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : Certainement un grand Prophète s'est levé parmi nous ; et certainement Dieu a visité son peuple. » (Luc 7.16). Ils ont accepté le caractère prophétique du Christ, mais pas Sa Divinité.

.

« Et on lui amena un sourd qui avait la parole empêchée, et on le pria de poser les mains sur lui ». Il est naturel que celui qui était sourd souffre également d’un trouble de la parole. Un défaut physique en entraîne souvent un autre. Le péché est comme ça aussi. L’adultère de David et de Bethsabée a conduit au péché encore plus grave du MEURTRE. Ce jeune homme n’avait commis aucun péché pour justifier une telle affliction. Les actions du Christ dans sa compassion pour le guérir prouvent deux points :

1) Que ce n’était PAS la volonté de Dieu que ce jeune homme soit affligé et que

2) C’ÉTAIT la volonté de Dieu qu’il soit guéri.

.

« ... et on le pria de poser les mains sur lui ». Il est intéressant que les disciples prétendent suggérer COMMENT Jésus devrait guérir cet homme. Ils ont demandé à Jésus de poser Ses mains sur lui. Apparemment, ils croyaient que la guérison de Christ était plus dans la FORME que dans la PERSONNE de Christ. Mais Christ guérit selon Sa volonté et non la nôtre.

.

« Et [Jésus] l'ayant tiré à part, hors de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles ; et ayant craché, lui toucha la langue ». Jésus a conduit l’homme à l’écart de la multitude pour le guérir. Nous ne savons pas pourquoi Il l’a fait, mais nous n’avons pas BESOIN de savoir pourquoi. Le point le plus important est qu’Il a guéri l’homme à Sa manière et non de la manière à laquelle nous nous attendrions.

.

Même pour nous amener à Lui, Dieu doit nous séparer des plus grandes multitudes car nous sommes enclins, face aux superstitions communes et au manque de courage, à continuer dans l’esprit de la multitude plutôt que dans l’Esprit du Christ. Comme c’est beau le jour où le Christ nous a pris la main et nous a conduits loin des multitudes qui doutaient et a ouvert nos yeux, nos oreilles et nos bouches pour le louer.

.

Les érudits bibliques tentent souvent d’expliquer le mystère de Dieu quand un tel mystère n’est pas révélé dans les Écritures. Jésus a fait de même dans d’autres contextes : « Puis il vint à Beth Saïda, et on lui présenta un aveugle, en le priant qu'il le touchât. Alors il prit la main de l'aveugle, et le mena hors de la bourgade, et ayant mis de sa salive sur ses yeux, et posé les mains sur lui, il lui demanda s'il voyait quelque chose. » (Marc 8.22-23).

.

Si nous sommes confinés à l’hôpital après une maladie grave et que nous restons inconscients pendant un certain temps, nous ne nous réveillons pas complètement guéris et ne demandons pas COMMENT nous avons été guéris. Nous nous réjouissons simplement de l’absence de douleur et de blessure.

.

« Et [Jésus] l'ayant tiré à part, hors de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles ; et ayant craché, lui toucha la langue. Puis regardant vers le ciel, il soupira, et lui dit : Ephphatha, c'est-à-dire, Ouvre-toi ». Tout comme dans notre affliction spirituellement la plus grave, Christ pardonne le péché avant de guérir le corps. Jésus s’attaque toujours d’abord à l’affliction la plus grave.

« … lui mit les doigts dans les oreilles ». Puisque l’empêchement de la parole de l’homme résultait de sa surdité, Christ guérit d’abord ses oreilles.

« … et ayant craché, lui toucha la langue » Il aborde ensuite l’empêchement de la parole. La fontaine même d’où sort la Parole éclatante est la bouche du Christ. De cette fontaine vient la guérison, alors Il a craché sur son doigt et a touché la langue handicapée de l’homme

.

« … Puis regardant vers le ciel » d’où vient mon aide... Christ est la Puissance de Dieu, et Lui et le Père sont Un. Il ne fera rien sans la Volonté et le Consentement du Père, alors Il regarde vers le ciel - comme nous devrions le faire aussi en cas de besoin. « Mais Jésus répondit, et leur dit : En vérité, en vérité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de soi-même, sinon qu'il le voie faire au Père ; car quelque chose que le Père fasse, le Fils aussi le fait de même » (Jean 5.19).

.

Lorsque nous regardons le monde qui nous entoure, parsemé de la saleté et des immondices de l’homme, et les villes sombres et désertes la nuit, quel contraste quand, par une nuit claire, nous levons les yeux vers les cieux immaculés et observons la Création intacte des mains de l’homme, nous sommes humiliés par notre manque de mérite et de puissance. Les étoiles, toutes conformes à la Loi de la Nature de Dieu, brillent aux endroits mêmes où Dieu les a placées au commencement. Le ciel est l’endroit où nous cherchons Dieu et ses conseils.

.

« Ephphatha ! » (‘Ouvre-toi’, en chaldéen). Tout comme les yeux morts de Lazare se sont immédiatement ouverts à la voix du Christ, les oreilles de cet homme ont été soumises à la puissance de Dieu pour obéir et être ouvertes.

.

« Et aussitôt ses oreilles s'ouvrirent, et le lien de sa langue se délia, et il parla aisément ». Ce miracle est grand, encore plus grand qu’il n’y paraît. Lorsqu’une personne sourde souffre de troubles de la parole dus à la surdité, il faut lui apprendre à parler, si cette surdité est éliminée. Mais cet homme a parlé immédiatement et clairement. Dieu ne fait pas un travail de mauvaise qualité. Ses œuvres sont parfaites dans les moindres détails.

.

« Et [Jésus] leur commanda de ne [le] dire à personne ; mais plus il le défendait, plus ils le publiaient ». Quelle possibilité existe-t-il qu’un homme qui ne pouvait ni entendre ni parler garde le silence sur de tels maux guéris par un Dieu aimant ? Plus Christ leur conseillait de ne le dire à personne, plus ils Le louaient en le criant au monde.

.

Avez-vous gardé le silence après que Christ vous ait guéri et pardonné quand vous avez été appelé par Sa Voix ? Comment a-t-Il pu ? Mais, malheureusement, beaucoup ne parlent pas de Lui bien qu’ils Lui doivent leur être.

.

« Et ils en étaient extrêmement étonnés, disant : Il a tout bien fait ; il fait ouïr les sourds, et parler les muets ». Si vos oreilles ont été ouvertes à la gloire du Christ, comment pourriez-vous empêcher votre langue de Le louer partout ? Le peuple a proclamé : « Il a tout bien fait » C’est un écho du début de la Genèse. Tout ce que Dieu a créé et fait, Il a vu que c’était très Bon. Il fait TOUTES choses bien.

.

Avez-vous entendu la Voix du Christ dans les Évangiles ? Après avoir entendu, le cordon de votre langue a-t-il été relâché pour proclamer sa gloire à tous ceux que vous connaissez ? Ou êtes-vous un Chrétien de placard et un enfant secret de Dieu le Père ?