UN SIGNE ?

SERMON pour le 3ème Dimanche du Carême

Traduction d’une méditation biblique éditée par le Très Révérend Jerry L. OGLES,

Docteur en Théologie et évêque métropolite de l’Anglican Orthodox Church.

COLLECTE : « Nous t’en supplions, Dieu tout-puissant, daigne avoir égard aux ardents désirs de tes humbles serviteurs, et étends la droite de ta Majesté, pour nous défendre contre tous nos ennemis ; par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen. ».

.

COLLECTE du mercredi des Cendres, pour tout le Carême : « Dieu éternel et tout-puissant, qui ne hais rien de ce que tu as fait, et qui pardonnes les péchés de tous ceux qui se repentent ; crée et forme en nous des cœurs nouveaux et contrits ; afin que, déplorant nos péchés, et reconnaissant notre misère, comme nous le devons, nous obtenions de toi, qui es le Dieu de toute miséricorde, le pardon et la rémission parfaite ; par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen. ».

.

ÉVANGILE : « Alors il chassa un démon qui était muet ; et il arriva que quand le démon fut sorti, le muet parla ; et les troupes s'en étonnèrent. Et quelques-uns d'entre eux dirent : C’est par Béelzebul, prince des démons, qu'il chasse les démons. Mais les autres pour l'éprouver, lui demandaient un miracle du ciel. Mais lui connaissant leurs pensées, leur dit : Tout Royaume divisé contre soi-même sera réduit en désert ; et toute maison [divisée contre elle-même] tombe en ruine. Que si Satan est aussi divisé contre lui-même, comment subsistera son règne ? Car vous dites que je chasse les démons par Béelzebul. Que si je chasse les démons par Béelzebul, vos fils par qui les chassent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais si je chasse les démons par le doigt de Dieu, certes le Règne de Dieu est parvenu à vous. Quand un homme fort et bien armé garde son hôtel, les choses qu'il a sont en sûreté. Mais s'il en survient un autre plus fort que lui, qui le surmonte, il lui ôte toutes ses armes auxquelles il se confiait, et fait le partage de ses dépouilles. Celui qui n'est point avec moi, est contre moi ; et celui qui n'assemble point avec moi, il disperse. Quand l'esprit immonde est sorti d'un homme, il va par des lieux secs, cherchant du repos ; et n'en trouvant point, il dit : Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti. Et y étant venu, il la trouve balayée et parée. Alors il s'en va, et prend avec soi sept autres esprits plus méchants que lui, et ils entrent et demeurent là ; de sorte que la dernière condition de cet homme-là est pire que la première. Or il arriva comme il disait ces choses, qu'une femme d'entre les troupes éleva sa voix, et lui dit : Bienheureux est le ventre qui t'a porté, et les mamelles que tu as tétées. Et il dit : Mais plutôt bienheureux sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent » (Luc 11.14-28).

.

Dans la collecte de ce jour, nous apprenons que les vantards n’en appellent pas à Dieu pour leur défense, parce qu’ils s’imaginent ne pas en avoir besoin. Ce sont les humbles de cœur qui s’adressent à Dieu pour qu’Il les défende, car ils savent qu’Il interviendra en leur faveur, et qu’il en sera ainsi. Cette collecte grégorienne fut composée alors que les ennemis étaient à la porte de Rome. L’Église a survécu, car Dieu a répondu à cette prière. Elle contient une intercession directe contre les puissances spirituelles des ténèbres qui nous assaillent quotidiennement ; et elle est cohérente avec le texte de l’Évangile de ce jour en Luc 11.14-28). Si nous considérons que le monde est une jungle (et il l’est certainement, d’un point de vue spirituel), nous traversons cette jungle sous les yeux de mille esprits qui observent chacun de nos mouvements. Dès que nous trébuchons (ou péchons), ces yeux malins donnent le signal aux mauvais esprits de nous attaquer et de nous mordre. Telle est la manière d’agir du démon, et elle n’a pas changé d’un iota depuis que l’antique Serpent est tombé du ciel comme un éclair. Il n’a jamais été, et ne sera jamais autre chose que l’ennemi mortel de votre âme. « Soyez sobres, [et] veillez : car le diable, votre adversaire, tourne autour de vous comme un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer » (1 Pierre 5.8). S’il vous plaît de pécher, attendez-vous à ce qu’un lion dévorant s’en prenne à vous. Comme Dieu l’a dit à Job dans un tourbillon (Léviathan, le dragon), « Mets ta main sur lui ; il ne te souviendra jamais de lui faire la guerre » (Job 41.8). La même chose est vraie de Satan : Sa puissance excède celle de l’homme. Seul Dieu peut remporter la victoire sur une créature aussi vicieuse.

.

Dans notre Évangile du jour, nous voyons Jésus opérer un miracle de Dieu en chassant un démon. Souvenez-vous que les démons travaillent pour Satan, avec sa puissance et sous sa direction. Ce sont eux les anges déchus que l’Antique Serpent a emmenés avec lui sur terre, au moment de sa chute. L’homme est incapable de lutter contre de telles puissances, comme je l’ai déjà dit. Nous avons donc besoin d’une puissance supérieure à celle du diable, et il n’y en a qu’une : DIEU ! Si un disciple exorcise un démon, il doit le faire au Nom de Jésus-Christ, par Son autorité et Sa puissance. Satan dispose de toutes sortes de soldats, et nombre d’entre eux sont des humains. Remarquons trois faits qui émanent de notre texte, visant ceux qui étaient les témoins des miracles de Christ :

1. Beaucoup parmi la multitude se sont émerveillés devant l’œuvre accomplie par Christ et ont admis que seul le Messie promis pouvait accomplir de tels miracles. Et tous étaient étonnés, disant : N’est-ce pas Lui le fils de David ? (Matthieu 12.23).

2. Cependant d’autres, dans la foule, étaient des observateurs moins conséquents, tout comme ceux que nous voyons remplir les bancs des grandes Églises chaque dimanche. Ils refusent de croire et demandent donc PLUS qu’un miracle contre Satan. « Mais les autres pour l'éprouver, lui demandaient un miracle du ciel ». Ceux qui manquent de foi demandent toujours un miracle plus grand que celui auquel ils ont assisté. Pour eux, le culte divin est plus une affaire de divertissement que d’écoute révérencieuse et solennelle de Dieu.

3. Le dernier groupe est constitué de ceux qui étaient toujours là à chercher une faute dans chaque mouvement que Christ pouvait faire. Ils sont toujours parmi nous aujourd’hui : « Et quelques-uns d'entre eux dirent : C’est par Béelzebul, prince des démons, qu'il chasse les démons » Matthieu nous dit qui étaient ces mauvais esprits, au cas où vous ne l’auriez pas deviné : « Mais les Pharisiens ayant entendu cela, disaient : Celui-ci ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons. » (Matthieu 12.24).

.

Ne vous y trompez pas, la même sorte de gens vous entoure dès que vous accomplissez une bonne action par amour de Christ. Vous en avez beaucoup, comme les villageois de Sychar, qui préfèrent croire une femme de mauvaise réputation, touchée par Christ. Ils écoutent et croient votre témoignage quand vous leur dites comment Christ a changé votre vie (si vous en fournissez la preuve). D’autres vont chercher d’autres motivations pour votre action : Ils demandent que vous fassiez quelque chose d’impossible. Mais les meilleurs affidés de Satan sont ceux qui ont un intérêt à lutter contre Dieu. Les Pharisiens formaient le plus gros contingent de cette troupe, dans le texte du jour. Ils étaient blancs de rage en voyant leur petit gagne-pain du Temple menacé, et cherchaient à compromette Christ par tous les moyens. Bien sûr, un des procédés favoris des démons est de commencer par une question. Ou bien, ils imputent le miracle à d’autres motivations ou d’autres causes.

.

Examinons une des principales accusations de Pharisiens contre Christ. « Et quelques-uns d'entre eux dirent : C’est par Béelzebul, prince des démons, qu'il chasse les démons ». Ce nom est dérivé de celui d’un ancien dieu Philistin, Baal, le Seigneur des mouches. Les chefs religieux juifs utilisaient ce nom pour désigner Satan. On pensait que les mouches venaient sur les cadavres et que la vie sortait par miracle de ces cadavres sous forme de vers, et de mouches ensuite. Quel blasphème envers le Seigneur des Cieux ! Et cette tactique est toujours en usage aujourd’hui quand nous voyons parfois un politicien honnête essayer de résoudre honnêtement un problème en faisant appel aux largesses du public. Il est aussitôt étiqueté comme quelqu’un qui cherche à faire mourir les pauvres de faim, de tuer les vieux, et d’en tirer un profit personnel. Comment Christ répondait-Il à ces menteurs imbéciles ? « Mais lui connaissant leurs pensées, leur dit : Tout Royaume divisé contre soi-même sera réduit en désert ; et toute maison [divisée contre elle-même] tombe en ruine. Que si Satan est aussi divisé contre lui-même, comment subsistera son règne ? Car vous dites que je chasse les démons par Béelzebul ».

.

Aucun général n’enverrait au combat une armée composée pour moitié de soldats loyaux et pour moitié de traîtres. Dans toute bataille, chaque cœur doit adhérer à la cause défendue, faute de quoi la possibilité d’une victoire est très réduite, à cause du nombre des traîtres disséminés dans les rangs. Quand un rebelle pointe sa tête dans les Cieux, il est immédiatement jeté dehors.

.

Quelle est la puissance que vous supposez au Doigt qui a disséminé les étoiles et les galaxies dans l’espace, chacune à sa place ? « Mais si je chasse les démons par le doigt de Dieu, certes le Règne de Dieu est parvenu à vous ». Ce Doigt a rarement écrit sur la terre, mais il l’a fait. Pouvez-vous en compter les occurrences ? Pouvez-vous me dire combien de fois ce Doigt a écrit sur l’argile ? CINQ fois, croyez-le bien ! Si vous avez du mal à trouver ces cinq occurrences dans la Bible, demandez-moi et je vous le dirai. Ce même Doigt a plus de puissance qu’un million de soleils. Si nous voyons que ce Doigt a défait les armées de l’Enfer en chassant des démons, reconnaissons que Dieu est omnipotent et que le diable ne peut pas Lui résister.

.

Qui est le politicien le plus puissant aujourd’hui, d’après vous ? Biden ? Non, il est seulement l’instrument d’un politicien plus puissant dont le nom est Satan. Il possède l’esprit et le cœur de plus de gens que toutes les Églises prises ensemble. « Quand un homme fort et bien armé garde son hôtel, les choses qu'il a sont en sûreté. Mais s'il en survient un autre plus fort que lui, qui le surmonte, il lui ôte toutes ses armes auxquelles il se confiait, et fait le partage de ses dépouilles ». Christ appelle Satan le « Prince de ce monde » (Jean 12.31). Christ est le Prince et le Seigneur de la Vie éternelle, mais le Prince de ce monde souffrira quand le monde sera détruit. Lorsqu’autrefois vous marchiez selon le cours de ce monde, d’après le prince des puissances de l’air, vous obéissiez sans le savoir à l’esprit qui œuvre parmi les fils de la désobéissance (Éphésiens 2.1-2 : « … lorsque vous étiez morts en vos fautes et en vos péchés, dans lesquels vous avez marché autrefois, suivant le train de ce monde, selon le Prince de la puissance de l'air, qui est l'esprit qui agit maintenant avec efficace dans les enfants rebelles [à Dieu]. »). J’espère que vous n’êtes pas rebelle à Dieu, car si vous Lui désobéissez, c’est que vous avez un esprit MAUVAIS. Notre cœur à tous était gardé par un homme fort (Satan), mais un autre Homme, plus fort que lui, est venu et a investi notre cœur en y faisant Sa demeure.

.

Nous avons peut-être besoin d’un grand ménage chez nous, mais nous avons également besoin d’un occupant ! « Quand l'esprit immonde est sorti d'un homme, il va par des lieux secs, cherchant du repos ; et n'en trouvant point, il dit : Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti. Et y étant venu, il la trouve balayée et parée. Alors il s'en va, et prend avec soi sept autres esprits plus méchants que lui, et ils entrent et demeurent là ; de sorte que la dernière condition de cet homme-là est pire que la première ». Avez-vous jamais suivi un régime hypocalorique et sans sucre ? Comment cela a-t-il marché pour vous ? Après quelques semaines ou jours, vous êtes affamé ! Vous vous vengez en reprenant votre ancien régime à base de nourritures riches et au final, vous vous faites plus de mal que de bien. Avant de venir à Christ, nous sommes soumis à un esprit mauvais, dans chacun de nos membres. Il domine sur tout ce que nous faisons, pensons et disons. Nul homme ne peut évincer ce démon pour vous. Il faut que ce soit le Seigneur Jésus-Christ qui le chasse, tout comme dans notre texte du jour. Quand cet esprit mauvais est sorti de vous, il revient inévitablement s’il ne trouve pas Celui qui l’a évincé déjà installé dans votre cœur, à demeure. Jésus doit prendre la place du démon. N’a-t-Il pas pris la place du démon de votre cœur sur la Croix du Calvaire ?

.

Christ a donc répondu aux Pharisiens serviteurs de Satan de trois façons. Nous devrions faire de même quand nous sommes confrontés au diable ou à l’erreur :

1. Il argumente à partir de la logique et de l'Écriture. Pourquoi Satan serait-il divisé contre lui-même ? Satan s’oppose à Dieu, et l'Écriture est notre forteresse contre l’erreur.

2. Il argumente à partir de la puissance de Dieu. Qui est le plus fort : Dieu Créateur ou sa créature déchue, Satan ?

3. Enfin, Christ raisonne à partir de résultats et de leurs conséquences ; un cœur n’est-il pas en sécurité dans les mains de Christ ?

.

Bien que cela ne figure pas dans notre texte du jour, les deux versets suivants sont très éclairants, ici : « Et comme les troupes s'amassaient, il se mit à dire : Cette génération est méchante ; elle demande un miracle, mais il ne lui sera point accordé d'autre miracle, que le miracle de Jonas le Prophète. Car comme Jonas fut un signe à ceux de Ninive, ainsi le Fils de l'homme en sera un à cette génération » (Luc 11.29-30). Ne voyons-nous pas des hommes et des femmes autrement de bon sens courir de lieu en lieu chez les faiseurs de merveilles contemporains, cherchant un signe ou un miracle ? On promet à ces idiots la richesse du monde s’ils donnent tous leurs biens à un évangéliste. Mais qu’avons-nous besoin d’un signe pour croire ? Ce signe ne nous a-t-il pas déjà été donné ? Comme Jonas, Christ fut dans le cœur de la terre pendant trois jours. Il est ressuscité du cœur de la terre pour vous et moi. Qu’avons-nous besoin de savoir en plus ? Ne sommes-nous pas une génération mauvaise et adultère entre toutes ? Notez que ce ne sont jamais les Craignant-Dieu qui demandent un signe, mais ceux qui s’opposent au Royaume de Dieu : « Alors quelques-uns des Scribes et des Pharisiens lui dirent : Maître, nous voudrions bien te voir faire quelque miracle. Mais il leur répondit, et dit : la nation méchante et adultère recherche un miracle, mais il ne lui sera point donné d'autre miracle que celui de Jonas le Prophète. Car comme Jonas fut dans le ventre de la baleine trois jours et trois nuits, ainsi le Fils de l'homme sera dans le sein de la terre trois jours et trois nuits » (Matthieu 12.38-40.).