Les deux lions

Les deux lions

« Car je serai comme un lion à Ephraïm, et comme un lionceau à la maison de Juda ; c'est moi, c'est moi qui déchirerai, puis je m'en irai; j'emporterai [la proie], et il n'y aura personne qui me l'ôte. 15 Je m'en irai, et retournerai en mon lieu, jusqu'à ce qu'ils se reconnaissent coupables, et qu'ils cherchent ma face ; ils me chercheront de grand matin dans leur angoisse. » (Osée 5/14-15)

« Soyez sobres, [et] veillez : car le diable, votre adversaire, tourne autour de vous comme un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer. 9 Résistez-lui [donc] en [demeurant] fermes dans la foi, sachant que les mêmes souffrances s'accomplissent en la compagnie de vos frères, qui sont dans le monde. 10 Or le Dieu de toute grâce, qui nous a appelés à sa gloire éternelle en Jésus-Christ, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous rende accomplis, vous affermisse, vous fortifie, [et] vous établisse. 11 A lui soit la gloire et la force, aux siècles des siècles, Amen ! 12 Je vous ai écrit brièvement par Silvain notre frère, que je crois vous être fidèle, vous déclarant et vous protestant que la grâce de Dieu dans laquelle vous êtes est la véritable. 13 [L'Église] qui est à Babylone, élue avec vous, et Marc mon fils, vous saluent. 14 Saluez-vous l'un l'autre par un baiser de charité. Que la paix soit à vous tous, qui êtes en Jésus-Christ, Amen! » (1 Pierre 5/8-14).

Pour chaque œuvre merveilleuse que Dieu a faite, Satan a produit une contrefaçon. Il y a deux arbres dans le jardin d’Eden ; deux manières de vivre (la voie étroite qui mène au Ciel, et la voie large encombrée par la foule, qui conduit à la destruction) ; deux sortes de prophètes (les faux et les vrais) ; deux catégories d’anges – les saints anges de Dieu et les anges déchus de Lucifer – ; et deux espèces qui suivent le Berger au pacage (les agneaux innocents et les loups ravisseurs). Il y a aussi deux lions – le lion rugissant qui est Satan, et le Lion de Juda qui distribue le jugement aux méchants, et la miséricorde aux pardonnés. « ... ne pleure point ; voici, le Lion qui est de la Tribu de Juda, la racine de David, a vaincu pour ouvrir le Livre, et pour en délier les sept sceaux » (Apocalypse 5/5). Il s’agit du « lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer ». Tel est notre sujet d’aujourd’hui (1 Pierre 5/8-9). Ce lion a blessé l’agneau au talon, mais l’agneau a finalement écrasé la tête du lion et vaincu le vieux serpent.

La plupart des chasseurs de safari Africain savent qu’un lion blessé est deux fois plus dangereux que ceux qui n’ont pas été blessés par l’homme. Il est également vrai que Satan, cet ange déchu rejeté du Ciel à cause de sa rébellion, est mortellement dangereux pour l’âme innocente qui n’a pas mis sa confiance dans le puissant Lion (Le Seigneur Jésus-Christ), lui qui a chassé Lucifer du Ciel dans la première éternité passée. Il lèche ses plaies et cherche à abîmer ou à détruire tout ce que Dieu a créé, mais spécialement le couronnement et l’épouse de la Création – l’Homme ! Le fléau des maladies, parasites et épines sont l’œuvre de Satan, au moyen du péché qu’il a introduit chez nos premiers parents – Adam et Ève. Il peut être à la fois passif et agressif, selon la vulnérabilité de sa proie.

Le lion rugissant.

« Soyez sobres, [et] veillez : car le diable, votre adversaire, tourne autour de vous comme un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer. » (1 Pierre 5/8). Une défense bien préparée est toujours plus efficace qu’un mépris du danger. Belshatsar et les habitants de Babylone se livraient à une beuverie quand une brèche fut faite dans les remparts de la cité et que la ville fut prise. La sobriété est une conduite sage en toutes circonstances, pour les hommes et les femmes de bien. La sobriété dans la louange a presque disparu de nos Églises. Beaucoup de gens croient qu’une orgie de boissons est en cours, quand ils entrent dans certaines de nos nombreuses églises charismatiques. La vigilance est essentielle. On peut entendre les pas du diable juste derrière les portes de l’église. Ce n’est pas seulement un serpent sournois qui rampe et se déplace sans être vu par sa proie, mais aussi un lion rugissant dont la férocité ne s’embarrasse pas de pitié. Juste comme il a sournoisement trompé nos premiers parents dans le Jardin, ses approches ont un effet similaire sur la grande majorité de la race humaine. Si la ruse ne marche pas, il recourt à une franche persécution et au meurtre caractérisé des justes. L’auteur de notre texte d’aujourd’hui était bien conscient du besoin de la vigilance car il s’est endormi trois fois à Gethsémané, pendant que le Seigneur était en grande détresse.

Caractéristiques du lion.

1) Il est subtil. Même le chat domestique est patient et rusé, guettant à l’affût un oiseau sur le gazon. Il attendra indéfiniment le bon moment pour attaquer. Le lion est pareil, car c’est un membre de la famille des félins. Les méchants sont ses lionceaux : « Il se tient aux embûches en un lieu caché, comme un lion dans son fort ; il se tient aux embûches pour attraper l'affligé ; il attrape l'affligé, l'attirant en son filet. 10 Il se tapit, et se baisse, et puis le troupeau des désolés tombe entre ses bras. » (Psaume 10/9-10).

2) Le lion, comme Satan, ratisse large dans sa chasse. Il peut s’accorder un répit quand il se rend compte que sa présence a été décelée, et revenir plus tard pour dévorer les faibles du troupeau. Sa tanière est cachée dans les rochers, et il semblerait que son entrée ne présente aucun danger ; mais je vous prie de noter qu’il y a une diversité d’empreintes de pas qui vont dans la tanière et n’en ressortent pas ! « L'Eternel dit à Satan : D'où viens-tu ? Et Satan répondit à l'Eternel, en disant : Je viens de courir çà et là par la terre, et de m'y promener. » (Job 1/7).

3) Le lion chasse le plus souvent dans l’obscurité, car ses yeux sont aptes à la vision de nuit. Les hommes qui aiment faire la fête à couvert de l’obscurité sont très susceptibles d’être attaqués par le lion.

4) Le lion et son pseudonyme, Satan, est persévérant. Il ne prend jamais de vacances, et il travaille 24 heures sur 24. « Maintenant est le salut, la force, le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ ; car l'accusateur de nos frères, qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit, a été précipité » (Apocalypse 12/10).

5) Le lion et Satan sont diligents pour poursuivre les âmes. Il sait que son temps est court et qu’il doit agir immédiatement pour accomplir son forfait. « ... malheur [à vous] habitants de la terre et de la mer ; car le Diable est descendu vers vous en grande fureur, sachant qu'il a peu de temps. » (Apocalypse 12/12).

6) Le lion n’a aucune pitié pour sa proie. Il se moque des grandes douleurs qu’infligent ses dents et ses griffes, et peut même jouir en jouant de l’impuissance de sa proie. Il peut apporter un jeune cerf à ses petits démons, et leur enseigner, à eux aussi, à maltraiter impunément un bébé innocent. Les animaux sauvages tuent par instinct, pour se nourrir ; mais notre adversaire ne retire aucun profit de la destruction des hommes. Ses exactions ne servent qu’à augmenter sa culpabilité et sa misère ; cependant, sa soif de notre damnation est insatiable.

La défense chrétienne.

« Résistez-lui [donc] en [demeurant] fermes dans la foi, sa-chant que les mêmes souffrances s'accomplissent en la compagnie de vos frères, qui sont dans le monde » (1 Pierre 5/9). Dieu nous a four-ni un arsenal d’armes avec lesquelles nous pouvons affronter cet ennemi sans pitié. Nous avons mentionné la sobriété, la vigilance et la foi. Mais un étudiant de la Bible accompli sera renforcé, aussi, par une connaissance de la Parole de Dieu dévastatrice pour Satan, et qui le paralysera devant la Lumière de Christ. « Soyez revêtus de toutes les armes de Dieu, afin que vous puissiez résister aux embûches du Démon » (Éphésiens 6/11). « Mon peuple est détruit à cause qu'il est sans science. Parce que tu as rejeté la science, je te rejetterai, afin que tu ne m'exerces plus la sacrificature. Puisque tu as oublié la Loi de ton Dieu, moi aussi j'oublierai tes enfants. » (Osée 4/6).

La résistance à Satan peut ne pas arrêter la terreur des élus, mais elle limitera cette terreur à la seule chair, en préservant l’âme. « Or le Dieu de toute grâce, qui nous a appelés à sa gloire éternelle en Jésus-Christ, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous rende accomplis, vous affermisse, vous fortifie, [et] vous établisse. 11 A lui soit la gloire et la force, aux siècles des siècles, Amen ! » (1 Pierre 5/10-11). L’Église s’enrichit du sang et des larmes des saints. Les Réformateurs ont subi le feu du bûcher plutôt que de renier la Parole de Dieu. Souffrir purifie l’âme des saints et confirme leur témoignage. C’est à la gloire de Dieu seul qu’on peut résister au Diable, à ses charmes et à ses terreurs.

« Je vous ai écrit brièvement par Silvain notre frère, que je crois vous être fidèle, vous déclarant et vous protestant que la grâce de Dieu dans laquelle vous êtes est la véritable. 13 [L'Église] qui est à Babylone, élue avec vous, et Marc mon fils, vous saluent. » (1 Pierre 5/12-13). Sylvain (Silas) était un serviteur de Paul qui a prêché l’Évangile, ce que Pierre confirme ici. Pierre écrit de Babylone (Pas le siège de la grande hérésie qui est assise sur les sept collines de Rome, comme certains le présument). Il est intéressant de noter que Pierre ne pourrait pas être aujourd’hui un prêtre romain parce qu’il était marié et avait une famille ; Marc, toutefois, était son fils par la camaraderie et non par le sang.

La bénédiction exprime magnifiquement la transformation opérée par Christ, d’un rude pêcheur en un Apôtre de l’Église de Christ. « Saluez-vous l'un l'autre par un baiser de charité. Que la paix soit à vous tous, qui êtes en Jésus-Christ, Amen ! » (1 Pierre 5/14).

0